Carisey



Nous ne connaissons pas la date exacte de construction du lavoir - abreuvoir de notre village car de mémoire d'hommes, il n'existe pas de souvenirs.
Les éléments les plus anciens à notre disposition datent de 1835. Ces documents mentionnent la travée du lavoir exposée à l'Est, mais ne mentionnent pas la travée orientée au sud. Aucune date de construction, ni sur la charpente, ni sur la travée n'a pu être relevée.
Un plan de 1862 mentionne la fontaine, l'abreuvoir ainsi que le lavoir.

En 1911, un extrait du registre de délibérations du conseil municipal nous apprend qu'il fût décidé, outre divers travaux d'entretien, la réalisation des séchoirs ainsi que d'un cabinet d'aisance. L'installation de la pompe à godets (toujours visible actuellement) date également de cette même époque.
Jusqu'en 1965, la pompe rotative à godets fonctionnait encore. Quant aux laveuses, elles s'installaient toujours dans leurs "cases" en 1972.

En 1989, la commune fait élargir le chemin du lavoir dans le but de permettre aux citernes des pompiers d'arriver près des bouches de pompage.

Enfin, en juin 2000, d'importants travaux de restauration furent entrepris, ce qui nous permit d'entrevoir le puits situé sous la pompe à godets.

Parmi les anecdotes qui circulent encore entre les séchoirs, il en demeure une qui raconte qu'au mois de mars 1866 les laveuses de Flogny se mettent en grève et réclament une augmentation de 25 centimes par jour avec une goutte d'alcool le matin et une "pareille croustille" accompagnée d'une demie bouteille de vin quand elles ne sont pas nourries.

La particularité de notre lavoir - abreuvoir est que été comme hiver, l'eau est à une température d'environ 10°. Même lors de l'hiver rigoureux de 1985, ou la température extérieure est descendue à - 27°, ni le lavoir, ni les douves n'ont gelé. Il n'existe pourtant aucun courant de surface sur le lavoir ou bien à la surface des douves.

Notre Lavoir - Abreuvoir conserve précieusement les traces de son histoire, les anecdotes des anciens, et recèle toujours quelques mystères qu'il vous appartient de percer. Ces trésors font de lui un ouvrage unique!


Pour agrandir les photographies, cliquez dessus

Crédits photographies & texte : M. BOURRAS / M. CANOVAZ / MAIRIE