Carisey



Arrivé au cœur du village, face à la Mairie, vous ne pourrez manquer sur votre droite l'Eglise, Notre Dame de Saint Vincent.
La première trace écrite de l'église remonte à 1036. Un document de cette époque précise que l'évêque de Langres donna l'église de Carisey avec celle de Lignorelles à l'Abbaye de Saint Germain.
Cette bâtisse se situait probablement à l'emplacement de l'édifice actuel.

Carisey faisait toujours partie de la généralité de Paris en la province de Champagne, de l'élection de Tonnerre, du bailliage de Sens et de la prévôté de la Chapelle de Flogny. L'église dédiée à Saint Vincent et à Notre Dame, dépendait jadis du diocèse de Langres et du doyenné de Tonnerre et était le siège d'une cure à la collation de l'abbé de Saint Germain d'Auxerre. Elle formait jusqu'à une époque récente une paroisse curiale. Les renseignements historiques concernant l'église sont peu nombreux. De quelques articles écrits sur le sujet, aucun n'est vraiment le fruit de recherches approfondies. Les documents d'archives du XIX et XXème siècles permettent de mieux comprendre l'évolution récente de l'église.

La tour carrée du clocher est surmontée d'une toiture terminée par un petit campanile. La nef est voûtée en pierre ainsi que les grandes chapelles du transept ; style de la fin du XVIème siècle.

L'église de style Renaissance fut commencée dans la deuxième moitié du XVIème siècle probablement par le chevet et les transepts, la nef fut bâtie dans le même style quelques temps après, la reprise de construction est visible de l'extérieur. Les crédits devaient être plus serrés car la facture des baies est simplifiée au maximum. On termina par le clocher.

Crédits photographies & texte : M. BOURRAS / M. CANOVAZ / MAIRIE